L’hyperhidrose des aisselles est une condition physique qui entraîne une transpiration excessive des aisselles. Aussi connue sous le nom d’hypersudation, cette dysfonction physiologique ne représente pas un danger mortel. Cependant, cette sudation immodérée peut entraîner des problèmes de confiance en soi et les personnes affectées ressentent souvent des conséquences sur leur vie sociale.

Quelles sont les causes de l’hyperhidrose?

L’excès de sudation découle d’un problème du système nerveux sympathique. Lorsque la stimulation nerveuse est trop prononcée, les glandes sudoripares produisent beaucoup de sueur. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette condition. On parle souvent d’un facteur d’hérédité, mais certaines maladies et certains changements hormonaux peuvent aussi provoquer ces symptômes, soit le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens, les problèmes d’anxiété ou la ménopause. Selon une étude de Statistique Canada parue en 2011, plus de 950 000 canadiens souffriraient d’hyperhidrose, dont environ 30% qui auraient eu des antécédents familiaux.

Comment régler un problème d’hyperhidrose?

Plusieurs solutions sont disponibles pour remédier à l’hypersudation. Certaines sont temporaires alors que d’autres offrent des résultats de longue durée.

Les antisudorifiques

La première solution vers laquelle beaucoup de gens se tournent est l’utilisation de produits antisudorifiques très forts, disponibles en pharmacie sans besoin de prescription. Ces antisudorifiques contiennent de la méthénamine ou des sels d’aluminium qui servent à bloquer les canaux sudorifères. Sur le moment, ces produits sont généralement efficaces. Cependant, à long terme ils peuvent entraîner d’autres problèmes tels que des démangeaisons, car ils irritent la peau. De surcroît, pour les personnes atteintes d’hyperhidrose avancée, les antisudorifiques ne fonctionnent pas toujours.

Les injections de Botox thérapeutique

Cette méthode peu invasive fait beaucoup d’adeptes. Afin de réduire la stimulation des glandes sudoripares, une infirmière injecte du Botox thérapeutique dans les glandes en employant une aiguille très fine. Au départ, les injections peuvent avoir lieu tous les 7 mois et au fil du temps, la fréquence des rendez-vous est espacée. Cette solution offre d’excellents résultats et est très appréciée par une majorité de patients.

La chirurgie des glandes sudoripares

Contrairement aux injections de Botox thérapeutique, la chirurgie des glandes sudoripares est une intervention très invasive et drastique qui comporte certains risques. De ce fait, elle ne devrait être pratiquée qu’en dernier recours. Deux types de chirurgies sont pratiqués pour régler les cas d’hypersudation, soit la sympathectomie endoscopique et l’ablation des glandes sudoripares.

 

Dans le premier cas, les nerfs causant la transpiration sont sectionnés au moyen de petites incisions. En ce qui concerne l’ablation des glandes sudoripares, cette chirurgie est seulement offerte aux personnes souffrant de cas graves d’hyperhidrose.

Les chirurgies sont proposées en dernier recours, car elles peuvent entraîner d’autres conséquences. Parfois, la sudation se déplace vers une autre partie du corps et le problème d’hyperhidrose revient. On parle alors d’hyperhidrose compensatoire. Dans ces cas, le traitement devient très compliqué.

Trouver une solution qui convient à chacun

Tout compte fait, pour une grande proportion de gens souffrant d’hypersudation des aisselles, ce sont les injections de Botox thérapeutique qui offrent les meilleurs résultats et qui permettent à ces derniers de retrouver une meilleure qualité de vie. Ce traitement est sans danger, en plus d’être très efficace.
La transpiration abondante est un réel problème qui mérite des solutions accessibles pour que les gens puissent maintenir une vie normale. Après avoir souffert d’hyperhidrose pendant des années et en appliquant ces méthodes, les patients sont en mesure de reprendre des habitudes qu’ils avaient perdues depuis longtemps. Il leur est dorénavant possible de porter des vêtements de couleur sans devoir se soucier des traces de sueur visibles. De plus, les situations sociales qui devenaient de grandes sources de stress peuvent enfin redevenir agréables pour eux.

Geneviève Grenier 

Infirmière injectrice professionnelle

Appeler maintenant »